La vie Communale

EGLISE St Pierre et St Paul

Inscription Monument Historique 1956

XIe et XIIe siècles et du XVIe au XXe siècle

Les parties les plus anciennes datent de l'époque romane. Les murs de la nef présentent un appareil régulier et des ouvertures de la première moitié du XIe siècle. Au XVIe siècle, l'église est remaniée. Le mur de la nef reçoit de nouveaux percements, le choeur et le transept sont reconstruits. Le bas de la nef est encore refait en 1790. Le clocher est reconstruit au XIXe siècle dans le style roman puis de nouveau en 1966.

Les peintures murales conservées dans l'église ont été réalisées au cours de deux campagnes. Dans le choeur, une Visitation et une Adoration des mages, en partie masquées par le retable, se détachent sur un fond de rinceaux, ornement à la mode à la fin du XVIe siècle. Au sud de la nef, la représentation des frères Côme et Damien, rare en Mayenne, remonte à la fin du XVe ou au début du XVIe siècle. Le Saint Georges terrassant le dragon, au milieu de la nef, date de la même période.

Les fonts baptismaux sont formés d'une vasque de marbre blanc protégée par un couvercle en cuivre semé de fleurs de lis. Egalement conservée dans cet édifice, la table de communion a été forgée en 1771 par Laillard de Lassay.

Le retable est devenu un décor mural comparable à un lambris auquel deux colonnes de marbre donnent un semblant de mouvement. Si l'on excepte les feuillages qui ornent les consoles, le décor sculpté est singulièrement réduit. Le retable est précédé d'un autel en bois, réalisé en 1741 par Guillaume Turgeot d'Argentan, auteur également de la statue de la Vierge à l'Enfant qui orne la niche du retable et des statues d'évêques qui l'encadrent.

Présentation